Présentation Pr Bazot (2)

Né en 1933 à Bourges (Cher), le Médecin Général Inspecteur Maurice Bazot a exercé sa carrière médicale au sein des armées.

Etudes secondaires au Lycée Alain Fournier à Bourges. Prix d’excellence en sixième et en terminale (sciences expérimentales). Prix du département la même année.

 

Etudes médicales ; deux ans à Lyon où il avait intégré l’école du Service de santé des armées, détaché à partir de la troisième année à Paris.

Diplômé de la faculté de médecine de Paris, il a été successivement :

Généraliste, avec deux séjours en Algérie (1959 / 1962) en tant que médecin d’unité.
Neurologue.
Psychiatre avant d’accéder au titre de professeur titulaire de la chaire de cette discipline à l’école du Val-de-Grâce.
Chef de service de psychiatrie à l’HIA Percy, puis promu Médecin Général Inspecteur, il a assuré la direction du Val-de-Grâce de 1989 à 1995. À  cette occasion, il a présidé la commission mixte Défense-Culture chargée de la restauration de l’ex-abbaye royale du Val-de-Grâce. Cette action, complétée par la mise en valeur de ce prestigieux patrimoine par des ouvrages, des concerts, des conférences, des visites, lui a valu d’être promu dans l’Ordre des Arts et des Lettres.
Depuis 1995, il a déployé – dans la suite logique de ses missions assumées en activité – une intense activité associative  dans les champs scientifique, culturel et de l’entraide.

Il a été élu  président de la Société-médico-psychologique, du groupement d’étude et de prévention du suicide, de la société française d’alcoologie, d’une section de la Société d’entraide des membres de la Légion d’honneur et pendant vingt, de 1994  au 31 mars 2015 de l’Association des amis du musée du Service de santé au Val-de-Grâce.

 

Membres de commissions internationales consacrées aux troubles psychiques de guerre ? il a été l’organisateur d’une série de congrès sur ses thèmes de recherche et de prédilection (suicide, alcool, drogues, prévention, troubles psychiques de guerre, histoire. Ainsi récemment en octobre 2014, dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre il a été chargé de l’organisation d’une session du congrès des « gueules cassées ».

Enfin les 4 et 5 février 2015, s’est tenu un colloque intitulé « Une armée qui soigne, le Service de santé aux armées pendant la Grande Guerre », qu’il avait mis sur pied avec l’aide des membres du bureau de son association (AAMSSA).

 

Il est l’auteur d’environ 500 communications et publications, et de trois ouvrages. En dehors de ses fonctions de rédacteur en chef de la revue « Médecine et armées » (1986 / 1990), il a marqué chacun de ses passages dans diverses institutions par la création de bulletins spécifiques dont il assura la responsabilité (le numéro 39, de novembre 2014 qu’il se propose de mettre à votre disposition à l’issue de sa conférence est l’avant dernier de la série).

Notre Chancelier, le professeur Bazot, est :

Commandeur de l’Ordre national du Mérite.
Officier dans les Ordres de la Légion d’honneur, des Palmes Académiques et des Arts et des Lettres.
Et d’autres récompenses et distinctions à titre militaire et civil.

 
Dernière modification : 04/05/2015
 
Retour haut de page
 
 
 
 

Le monde

Chargement : 95 ms