Jonh Anzalone



                Discours d’accueil du Professeur John Anzalone

                                             


Par Alain Bilot, Président



Mes Chers collègues et amis,

Ce m’est une tâche bien agréable que d’accueillir dans notre Institution en tant que Membre titulaire mon grand ami américain  le Professeur John Anzalone ; il
n’est pas un nouveau venu, ayant
depuis deux ans la qualité de Membre correspondant de l’Académie du Berry.  Pour cette circonstance officielle, je vais
abandonner le tutoiement pour, protocolairement, user du voussoiement…. !!!

Mon cher John, vous êtes  né en 1948 aux Etats-Unis, à Boston, ville historique
que l’on peut qualifier d’aristocratique, fils aîné  de trois frères d’une famille italo-américaine venue au début du XX ème siècle de Naples. Vous êtes marié à Ruth Copans, bibliothécaire à l’Université Skidmore de Saratoga Springs près d’Albany dans l’Etat de New-York :votre épouse est la nièce de
Sim Copans qui a produit les premières  émissions de jazz en France après la Libération ; vous avez deux filles, une étudiante en littérature comparée française et américaine, l’autre chanteuse lyrique, soprano.

Vos études- brillantes- ont commencé par les Lettres classiques au Lycée Latin de Boston, puis ce fut la Maîtrise et le Doctorat de Lettres françaises , couronnées par une thèse sur   «  Villiers de L’isle-Adam , son théâtre » ; selon le Petit Larousse illustré, cet écrivain (1838-1889) exprime dans ses contes son désir d’absolu et son dégoût de la vulgarité quotidienne : voilà une attitude intellectuelle 
qui devrait nous le rendre familier… .

Vous enseignez dans votre Université Skidmore de Saratoga Springs le Cinéma français, la Littérature des XIX et XXème siècles et un cours sur la culture française de la fin du XIX ème siècle ; vous enseignez également la Grande Guerre de 14-18 où tant de vos compatriotes sont morts pour la
France au champ d’honneur, vous professez aussi le Roman policier : c’est dire l’étendue de votre culture française ….

Vos publications sont nombreuses : plus de trente articles de fond dans ces domaines et vous dirigez une Revue spécialisée sur le thème de la Bibliothèque Imaginaire ; vous avez publié une étude
sur le roman « Eve » de Villiers de l’Isle Adam.

Vous êtes le créateur de deux sites WEB ; un sur le Fantastique et l’autre sur Jean de Boschère ; cet auteur m’est cher puisque grâce à la Marquise Elisabeth d’Ennetières de Boschère,  j’en suis l’héritier littéraire et artistique.

Comment vous est venue cette passion pour Jean de Boschère qui nous a fait nous rencontrer ?
votre intérêt pour cet artiste multiforme romancier, poète, illustrateur, peintre et sculpteur vient de votre prédilection
pour l’illustration : en effet, Jean de Boschère est un des très rares écrivains à avoir illustré ses romans et sa poèsie avec un talent unanimement reconnu par les critiques et les grands amateurs dès ses
premières publications au début
du XX ème siécle ; vous avez eu la chance-je devrais dire Jean de Boschère et moi-même avons eu la chance- que , par hasard, en 1970 chez un libraire connu de Boston vous achetiez « The City Curious », un des premiers romans de Jean de Boschère illustré avec talent par lui-même . Ainsi naquit la passion qui vous conduisit en 1985 à vous consacrer au
thème de
l’illustration chez J. de B., sujet qu’avait effleuré notre ami le Professeur Christian Berg de l’Université d’Anvers dans sa remarquable thèse de Doctorat es Lettres. Grâce à lui,
nous nous sommes connus puisqu’il était en relations à La Châtre avec la Marquise Elisabeth d’Ennetières de Boschère , détentrice de toutes les archives de notre écrivain. Vous n’avez malheureusement jamais rencontré cette remarquable femme qui jusqu’à la fin de sa très longue existence
avait gardé une mémoire infaillible de la vie intellectuelle bouillonnante auprès de Jean de Boschère en Belgique, en Italie et en France, durant la période du Surréalisme, des Ballets russes et des Années folles.

Votre connaissance approfondie de toute l’œuvre de Jean de Boschère vous a conduit à l’élaboration d’un site d’une exceptionnelle qualité financé par la Fondation Mellon ayant pour objectif, entre autres, de faire connaître par l’Internet des documents visuels d’accès difficile : ainsi en 2001, vous êtes venu chez moi à La Châtre
en mission ,armé d’un matériel impressionnant pour photographier et scanner les plus importants documents de Jean de Boschère,
poèmes et romans illustrés, textes inédits, peintures et sculptures, dessins , correspondance etc…

Nous avons le plaisir de vous avoir parmi nous à Châteauroux car vous êtes
en congé sabbatique à Paris en vue de parfaire vos vastes connaissances dans les nombreux domaines que vous enseignez aux Etats-Unis. C’est donc avec joie que l’Académie du Berry reçoit en tant que Membre titulaire l’éminent francophone et francophile que vous êtes. Votre esprit d’analyse si fin qui vous conduit à des synthèses convaincantes  fait de vous une personnalité  aussi brillante que modeste : l’Académie du Berry se réjouit donc de compter parmi ses membres venus d’horizons si divers un universitaire américain de votre qualité ; une nouvelle mission vous incombe maintenant : celle de défendre les valeurs de notre cher Berry
aux Etats-Unis….

                                         Je vous remercie de votre attention

     

 
                                                                            Paris, le 28 Mai 2006 

 
Dernière modification : 04/09/2009
 
Retour haut de page
 
 
 
 

Le monde

Chargement : 102 ms