Prix de l'Académie du Berry 2009 - 2010

REMISE DES PRIX DE L’ACADÉMIE DU BERRY

2009 - 2O10


samedi .....2010, à Déols



 à M. Jacques Viard, lauréat 2009


...

à M. Robert Limoges, lauréat 2010

à Mme Françoise Salaün, lauréate 201O



Par


                                      Catherine RÉAULT-CROSNIER,

                                  Présidente du prix de l’Académie du Berry


   


Les Prix de l’Académie du Berry, 2009 et 2010, ont  été remis à leurs lauréats par Mme le Docteur Catherine Réault-Crosnier, du Haut-Conseil.

Le Prix 2010 récompense en fait, le travail de deux personnes : M. Robert Limoges et Mme Françoise Salaün, œuvrant tous les deux, en tant que directeur et secrétaire de rédaction, pour une revue de grande qualité, La Gazette Berrichonne de Paris. Il s’agit d’une publication trimestrielle née en 1911, caractérisée par une volonté de permanence de l’information couvrant la vie culturelle des départements du Cher et de l’Indre : l’organe d’informations du Cercle Amical du Berry, fédérant des Berrichons de tous horizons géographiques et dont le nombre d’abonnés s’avère croissant. Fondé en 1903 (sous le nom de « Cercle Amical du Cher et de l’Indre »), le Cercle Amical du Berry était représenté lors de cette séance solennelle – en l’absence de son président, M. l’Ambassadeur de France François-Marcel Plaisant – par sa vice-présidente, Mme Marie-France de Peyronnet et M. Jean-Claude Bonnet. Mme de Peyronnet remercia chaleureusement l’Académie d’avoir perçu, derrière la discrétion caractérisant les deux acteurs lauréats, l’excellence du travail accompli. Passion et compétences sont les maîtres-mots qui définissent alors, l’investissement sans faille de M. Robert Limoges (un Issoldunois impliqué avec rigueur, ferveur, au sein de La Gazette depuis une trentaine d’années) et Mme Salaün aidant, depuis 1993, à la rédaction de cette publication qu’elle fait profiter de sa large expérience professionnelle dans le domaine de la fabrication des documents : un duo de collaborateurs là encore signifiant, qui permit de faire évoluer La Gazette, de la formule d’un journal « quatre pages » traitées en « noir et blanc » à celle d’un journal « dix pages » en quadrichromie, toujours plus attractif par sa présentation, la diversité et l’originalité des sujets abordés, la précision des propos…

Le Prix 2009 a été, quant à lui, attribué à M. Jacques Viard, pour l’ensemble de ses travaux de restauration de tableaux et d’églises, qui lui ont permis de sauver – tant dans le Berry que les autres régions – un patrimoine en péril. A l’issue d’études à l’Ecole du Louvre, d’un stage professionnel chez un restaurateur parisien et d’une carrière de photographe professionnel indépendant pendant plus de 25 ans, M. Viard est revenu, il y 13 ans, dans l’Indre où il possédait une propriété familiale. Devenu restaurateur de tableaux en 1995, il fait le choix, en 2000, de se spécialiser dans la rénovation des ouvrages d’art du patrimoine religieux (dont il appréciera particulièrement les œuvres du XIXème siècle). Usant de techniques spécifiquement appropriées, M. Jacques Viard restaurera ainsi, plus de 400 tableaux anciens et une dizaine d’églises. Moyennant des tarifs bas (permettant aux élus d’une commune d’engager une action de restauration en l’absence de moyens financiers) mais en respectant le cadre originel, il s’est ainsi adonné à un gigantesque et riche travail de rénovation de peintures murales et de mobilier d’église (statuaire, autels, lustres…).

 
Dernière modification : 12/11/2011
 
Retour haut de page